Une histoire pour la fête des pères

En ce jour de fête des pères, nous avons une pensée pour tous ces papas qui se sont battus ou qui se battent auprès de leur enfant atteint de cancer.

Pour qu’un jour chaque papa ait le bonheur de partager cette journée avec son enfant, Zoé4life se battra pour que de nouveaux traitements voient le jour et guérissent plus d’enfants !


Serrer son enfant dans ses bras est un cadeau que chaque parent mérite… malheureusement, tous les papas et toutes les mamans n’ont pas cette chance.


Le jour où tu as appris que tu allais devenir père, tu as sauté de joie, tu as partagé ton bonheur avec tes amis, ta famille et tes collègues.

Le jour où tu as entendu que j’avais un cancer, le monde s’est écroulé. Tu as retenu tes larmes, tu t’es fermé et tu n’as plus rien entendu que le bruit d’un marteau-piqueur qui frappait et frappait tes tempes sans vouloir s’arrêter.

Tu n’étais pas préparé à vivre une telle expérience, un cauchemar selon tes mots, toi qui venait de choisir la destination de nos prochaines vacances. Tes pieds ne te soutenaient plus et pourtant tu étais debout, devant cette équipe médicale qui te parlait mais que tu n’entendais plus.

Tu as très vite réalisé que maman s’effondrait, inondée par ses larmes qu’elle cachera toujours devant moi.

Il n’était pas question que tu t’écroules maintenant, toi le pilier de notre famille, toi ce père qui me portait si souvent pour jouer, qui riait de mes bêtises quand maman trouvait cela moins drôle.

Tu n’as pas eu le choix ; après quelques jours de congé, tu as dû reprendre le travail, t’organiser pour t’occuper de mon frère, gérer la maison pendant que maman était à l’hôpital. Il paraît que tu préparais les repas et faisait même parfois la lessive.

On te posait des questions, mais la gorge nouée tu ne pouvais pas répondre, tellement tu avais peur de craquer et de ne pas arriver à te relever.

Tu ne dormais plus,

Tu regardais ton natel sans arrêt et pourtant tu étais là, chaque soir, pour m’embrasser.

Tu me regardais avec tes yeux si bleus, tu me réconfortais en me racontant ta journée.

Je pouvais te retrouver, toi mon papa, et jouer avec toi quand les nausées ne m’attaquaient pas.

Je pouvais voir ta pâleur, tu avais maigri mais tu ne disais rien.

Et il y a eu ce rdv 18 mois plus tard pour nous annoncer que j’étais en rémission.

Pour la 1ère fois, je t’ai vu pleurer sans pouvoir te retenir. Tes yeux bleus étaient inondés.

Je t’ai serré très fort, toi moi papa, celui que j’avais choisi et qui nous a porté, encouragé et soutenu sans te poser de questions, sans te reposer, toi qui étais déjà là, devant nous, avec des billets d’avion.

Anonyme…


Mon fils est avec moi à la fête des pères grâce aux traitements expérimentaux dont il a bénéficié. Plus que jamais nous devons soutenir la recherche pour que cette chance soit offerte à tous les enfants.


Merci de continuer à soutenir Zoé4life !

Numéro IBAN: CH32 8041 4000 0030 1943 8

Don par SMS : envoyez le mot « ZOE » suivi d’un espace et du montant du don au numéro 339. Par exemple, vous envoyez « ZOE 10 » au 339 pour un don de 10.- francs

Don par carte de crédit en ligne en cliquant ici.

%d blogueurs aiment cette page :